fbpx
Collection philatélique de la Guyane britannique

Vente aux enchères de la fantastique collection « Imperium » de Guyane britannique

14 octobre 2021

Cette vente est une occasion unique d’acquérir des pièces de l’une des collections les plus importantes et les plus complètes jamais constituées de cette célèbre colonie britannique. La Guyane britannique a longtemps eu le statut de légende philatélique, comme l’une des régions les plus convoitées pour avoir émis un ensemble d’émissions primitives qui regroupe de nombreux timbres parmis les plus rares du monde. La vente aux enchères aura lieu le jeudi 14 octobre 2021. Elle inclura tous les lots vendus par David Feldman SA en 2014 de la collection lauréate du Grand Prix, formée par John E du Pont, mais aussi des raretés notables ajoutées à celle-ci au cours des années suivantes, provenant d’achats aux enchères ainsi que de gré à gré.

 

La collection est une étude prééminente des trois timbres primitifs emblématiques de la Guyane britannique : les « Cotton Reels » de 1850, les Waterlows de 1852-53 et les timbres provisoires de 1856. Également inclus est la période pré-philatélique ainsi que les timbres de Grande-Bretagne « used abroad » en Guyane britannique. Cette fascinante région qui se trouve sur la côte nord de l’Amérique du Sud, a toujours attiré l’attention des plus grands collectionneurs et, à ce titre, le matériel provient des collections des plus célèbres philatélistes du monde, tels que le comte Ferrary, le roi Fuad, Burrus, Dale-Lichtenstein, Champion, Hind, Duveen, Townsend, Hubbard et bien sûr du Pont.

Enveloppe Miss Rose Guyane britannique

La collection comprend plusieurs raretés mondiales dont le « Two Cent Cotton Reel » de 1850, qui appartenait à Rene Berlingin, et également la légendaire enveloppe “Miss Rose”, qui est l’une des deux seules enveloppes en main privée avec le premier timbre de Guyane britannique et qui appartenait autrefois à la collection de Claude Cartier. L’unique exemplaire de « l’erreur de couleur » ou « 2 cents au lieu de 12 », qui fut décrite par Robson Lowe dans le catalogue de vente aux enchères Burrus de 1963 comme étant, « aussi importante que le « One-Cent magenta » de 1856«  » – le timbre le plus cher du monde qui a récemment été vendu aux enchères pour 8,3 millions de dollars. Parmi les autres pièces maîtresses, citons une sélection exceptionnelle de l’émission des « Grands Navires » de 1852 dans des qualités stupéfiantes, des exemples magnifiques de la célèbre émission provisoires de 1856 dont le très rare quatre cents sur bleu.

La société a commenté :

C’est un grand honneur pour notre Maison de s’être vu confier la mise en vente sans réserve de cette collection exceptionnelle de Guyane britannique, qui est sans doute la plus complète que nous ayons jamais proposée, éclipsant désormais la collection John E. du Pont vendue en 2014. Elle est agrémentée de grandes raretés mondiales, dont des timbres de qualité remarquable dans les très rares, et souvent fragiles, émissions primitives. Il s’agira d’une vente aux enchères de ce territoire qui ne sera probablement plus égalée avant une génération, et d’une occasion rare pour tout collectionneur sérieux de Guyane britannique d’acquérir du matériel introuvable, unique et de renommée mondiale. En effet, en tant que collection vendue aux enchères, elle est comparable, en termes d’importance et de rareté, à notre offre de la légendaire collection Kanai de l’île Maurice en 1993.

Coton Reel 8c papier pelure, la plus belle de toutes les enveloppes de cette émission, ex Dale-Lichtenstein, Burrus, du Pont

4c provisoire sur enveloppe, ex. Ferrary, du Pont

4c provisoire neuf, ex Ferrary, Small, du Pont

Coton Reel 2c oblitéré, un des 2 seuls exemplaires connus

Ex Ferrary, Avery, Farouk, Hind, Berlingin, du Pont

Exposition des lots

logo Stampex

La collection sera présentée à l’exposition Stampex d’automne à Londres, du 29 septembre au 2 octobre 2021; elle sera ensuite exposée à New York avant de retourner à Genève en vue de sa vente, où la collection sera visible à partir du 11 octobre.

La collection « Imperium » de Guyane britannique est exclusivement disponible en version électronique sur le site du Musée de la philatélie, ayant été gracieusement prêtée pour être exposée sur cette plateforme numérique. Visitez le site pour plus de détails : https://www.museumofphilately.com/collection/34

Cliquez ici pour accéder à la page de presse dédiée

.