David Feldman SA a eu l’honneur le samedi 16 juin, d’être sponsor de la Journée Philatélique Romande, organisée à l‘occasion des 40 ans de la Revue philatélique «Rhône Philatélie».

À peine notre expert et commissaire-priseur Anders Thorell avait-il terminé de mettre aux enchères plusieurs milliers de lots lors de notre série de ventes de printemps, qu’il prenait déjà la route pour se rendre à la journée philatélique romande à Monthey. Devant une salle comble, il a donné une conférence approfondie sur un thème dans lequel nous sommes particulièrement impliqués:

« la philatélie et internet: quelles perspectives? »

On pourrait penser à priori que l’avancée continuelle de la technologie cause petit à petit le déclin de la philatélie, mais n’en serait-elle pas plutôt une opportunité d’évolution?  En effet, au-delà d’attirer l’attention de nouveaux collectionneurs, la digitalisation comporte de nombreux avantages pour la philatélie. Il est possible d’analyser des pièces de façon précise sur des images haute définition n’importe où dans le monde et l’échange d’informations et de connaissances ainsi que les interactions entre les collectionneurs sont grandement facilités (forums, réseaux sociaux, etc.). L’accès à l’information est à présent illimité, les catalogues de référence disponibles partout en tout temps, comme les blogs, articles et bibliothèques en ligne.

L’origine d’internet remonte aux années 1960  lorsque le département américain de la défense lance une initiative visant à réaliser un réseau de transmission de données à grande distance entre différents centres de recherche. C’est en 1969 que verra le jour l’ARPANET qui reliera 4 universités américaines. Dès lors, ce réseau continuera à s’étendre mais ce n’est qu’en 1991 qu’internet s’ouvrira véritablement au grand public avec la création du World Wide Web par le CERN.

Moins de 10 ans après son ouverture au grand public, l’internet avait déjà radicalement transformé la vie quotidienne et la gestion des entreprises,  bouleversé les relations économiques et sociales,  modifié les rapports entre les pays et les hommes, et était devenu le média ayant connu la plus forte croissance de l’histoire de tous les moyens de communication.


Chez David Feldman, nous avons toujours été pionniers dans l’utilisation de la technologie dans le domaine de la philatélie et nous proposons par exemple un musée entièrement virtuel, afin que tout le monde ait accès aux plus belles collections, ainsi qu’une application mobile, permettant de visualiser nos catalogues et placer des enchères directement depuis un appareil mobile.

Par conséquent, on achète et on vend aussi différemment. Déjà à l’avant-garde en l’an 2000, alors que tout le monde attendait le fameux « bug », David Feldman SA a été la première maison de ventes aux enchères à donner la possibilité aux enchérisseurs de miser en ligne directement depuis chez eux. Cette pratique s’est aujourd’hui généralisée et tant les maisons de ventes aux enchères que les marchands utilisent à présent des plateformes en ligne.

Il semblerait que le monde de la philatélie se soit bien adapté aux nouvelles technologies et ait réussi à en tirer un bon parti. Malgré tout, l’internet ne se suffit pas à lui-même dans le monde de la philatélie – n’oublions pas que son élément central reste l’humain.